Ou la route de Hana…

Les 2 sites les plus touristiques à Maui sont le parc du volcan Haleakala et la route de Hana. Ayant visité le 1er et la météo étant au beau fixe en ce jour de mardi 25 août, nous partons pour la route de Hana. Il s’agit en fait d’une route très sinueuse sur 35 miles qui longe la côte Est, coincée entre falaises et flancs du volcan Haleakala.

Nous ne prévoyons pas de pique-nique, gardant à l’esprit la côte est de Big Island, où tout comme ici sur Maui, la météo est très changeante et qu’il peut pleuvoir subitement. Un autre repas dans la voiture ne nous tentant pas du tout, on prévoit de manger à Hana.

Il nous faut 1/2h pour arriver au début de la « route qui tourne ». Et ce n’est pas peu dire, c’est la route la plus étroite et sinueuse que nous ayons faite aux Etats-Unis (j’en profite pour rappeler qu’Hawaii est le 50ème et dernier état à avoir intégrer les Etats-Unis en août 1959, après l’Alaska en janvier 1959 !).

La végétation est très luxuriante avec seulement quelques points de vue sur l’océan.

DSC08165redim  

DSC08185redim

DSC08227redim

DSC08166redim  DSC08167redim

DSC08170redim  DSC08175redim

DSC08176redim  DSC08178redim

DSC08180redim  DSC08164redim

Les ponts qui sont tous à une seule voie sont très nombreux (pas compté, mais au moins 30 !). Qui dit pont, dit rivière et comme on est à flanc de montagne (de volcan exactement), dit …chutes d’eau.

DSC08193redim   DSC08221redim

DSC08195redim

Pas forcément visibles de la route et comme aucun panneau ne les indique, on a suivi le guide américain très précis sur le site de chacune des chutes… mais même ainsi, pas facile de toutes les trouver. Néanmoins, on a vu les principales et les garçons se sont baignés dans deux d’entre elles. Expérience super sympa, dixit Christian…

DSC08208redim    DSC08218redim

DSC08204redim

DSC08211redim

 

DSC08242redim   DSC08248redim

DSC08249redim  DSC08250redim

Après plus de trois heures de route, en comptant les multiples arrêts, nous arrivons enfin à Hana, ville pas forcément intéressante ! Nous trouvons néanmoins un resto sympa, celui du Hana Ranch Center

DSC08239redim   DSC08237redim

Nous continuons ensuite la route, sachant qu’elle fait le tour de l'île mais qu’elle n’est pas goudronnée sur une quinzaine de miles et donc… 4x4 recommandé !

DSC08253redim  DSC08254redim

DSC08257redim   DSC08261redim

Arrivé au bout de la route, (on est curieux et têtus ; on y va ? on n’y va pas ?), nous choisissons la prudence et faisons demi-tour, les votes des participants du trip étant assez partagés….

D’autre part j’avais repéré sur le guide une plage de sable rouge qui se trouve à Hana. Après le sable noir, nous avions raté le sable vert à Big Island par manque de temps, donc le sable rouge…. Oui, à voir….

Effectivement, un vrai petit bijou… cette couleur rouge est due à l’émiettement du cône volcanique surplombant la plage et côtoie le bleu intense d’une piscine de mer créée par un mur de lave sous marin.

DSC08264redim  DSC08269redim

En forme de crique, il faut suivre un petit chemin escarpé pour y arriver. Le guide mentionne que compte tenu de sa tranquillité et de son accès, les nudistes l’affectionnent tout particulièrement. On a quand même gardé notre maillot… Les garçons ont beaucoup apprécié le fait de pouvoir plonger dans l’eau d’en haut des rochers.

DSC08267redim  DSC08271redim

DSC08276redim

DSC08278redim  DSC08279redim

DSC08282redim

DSC08284redim

Le plus dur ensuite fut de reprendre la route, qui plus est à la tombée de la nuit et avec des touristes en nombre qui rentraient comme nous !! Quand même 2h de route avec 1h30 de virages s’enchainant les uns derrière les autres et un trafic sans cesse alterné du fait des nombreux ponts à une voie !! 

Vous comprendrez aisément pourquoi le lendemain, on a déclaré la journée « sans voiture »….

Pat, votre dévouée narratrice.